Prise en charge psychologique

La prise en charge psychologique des patients obèses est multiple, et dépend de l’avis du psychothérapeute. Selon les difficultés psychiques rencontrées par les patients, différentes prise en charge sont proposées. Les orientations vers ces méthodes thérapeutiques dépendent de la demande de la personne, de son profil, et de la façon dont elle adhère à la proposition de prise en charge.

Suivi psychologique individuel

Certaines histoires de vie, passées ou présentes, sont douloureuses et ont une influence sur l’humeur, le moral, l’image que l’on a de soi, sur les relations avec soi et avec les autres.

De la même façon, certaines histoires ont un impact sur le comportement alimentaire et la prise (ou la non perte) de poids.

Un suivi psychologique peut alors être nécessaire pour plusieurs raisons. Il permet d’aider à mettre des mots sur son histoire personnelle, pour y trouver un sens ; il permet d’exprimer ses douleurs et souffrances ; ou tout simplement, il aide à mieux se connaitre et se comprendre.

Le suivi psychologique permet également de mieux comprendre son comportement alimentaire, sa prise de poids, les échecs des régimes, le rôle de l’alimentation dans sa vie pour y apporter des réponses plus adaptées.

Déroulement et organisation :

La fréquence des rencontres est fonction des personnes, de leurs demandes et attentes, de leurs problématiques. Elle est établie et discutée ensemble ; ajustable et modulable dans le temps.

Groupes de parole réguliers

Les problèmes de poids et/ou alimentaires peuvent engendrer une mésestime de soi, un trouble de l’image, un repli, un isolement, des souffrances avec soi et les autres qui peuvent trouver un apaisement, une solution en situation de groupe.

Ce lieu d’échanges régulier offre un espace d’écoute et d’expression, où la parole, guidée par une psychologue, peut être non seulement posée mais entendue, librement, sans tabou ni jugement, en toute confiance et en toute confidentialité.

Le groupe de parole permet la rencontre avec les autres, à la fois semblables mais différents de soi.

Déroulement et organisation :

Les rencontres auront lieu une fois par mois, selon un calendrier précis et établi dans le temps. Le nombre est limité à 8 personnes et la durée est d’1H30. La première rencontre est sans engagement ce qui vous permet de voire si ce type de suivi vous convient.

Ateliers collectifs

L’atelier collectif est un espace unique qui permet de communiquer efficacement ensemble et avec une psychologue, sur certaines difficultés rencontrées.

Déroulement et organisation :

Des thèmes d’ateliers sont proposés une fois par mois. Certains ateliers peuvent être co-animés par un autre membre de l’équipe pluridisciplinaire de l’IOCP. Le nombre est limité à 8 personnes et la durée est d’1H30.

Les ateliers suivants sont proposés : « Comment gérer mon comportement alimentaire ? », « Je grignote, j’ai des compulsions : quelles solutions ? » « Les régimes et ses conséquences », « Les régimes : pourquoi je n’y arrive plus ? », « Mon corps et moi », « les autres… leur regard : comment faire face ? », « Comment pourrait-on m’aimer alors que moi je ne m’aime pas ».

Evaluation psychologique avant une chirurgie bariatrique.

L’entretien psychologique individuel.

Au sein de l’ICOP, nous suivons les recommandations de bonnes pratiques établies par la Haute Autorité de Santé (HAS) pour laquelle une évaluation psychologique est nécessaire.

Cette évaluation a plusieurs objectifs :

  • Evaluer si une chirurgie bariatrique et/ou une perte de poids risquent de vous mettre en danger sur le plan psychologique. Il est souvent difficile d’imaginer que cela puisse être mal vécu, mais la littérature et surtout notre expérience nous ont amené à constater que cela pouvaient avoir un retentissement négatif sur la vie (dépression, anxiété, troubles alimentaires, troubles de l’image de soi, difficultés avec les autres, …).

L’évaluation psychologique permet donc d’anticiper ce retentissement, de proposer des solutions (psychologiques, diététiques) afin qu’une chirurgie puisse avoir lieu dans les meilleures conditions.

  • Eviter de vous confronter à un nouvel échec. Lorsqu’une chirurgie bariatrique est envisagée, elle survient le plus souvent suite à la multiplication de régimes restrictifs ; et à la multiplication des échecs de ces régimes qui n’ont finalement eu d’autres effets que de vous inscrire durablement dans le schéma du yoyo pondéral ascendant, d’aggraver au fil des années votre poids. Il est important de tout mettre en œuvre pour s’assurer qu’une chirurgie bariatrique ne sera pas un nouvel échec à la perte de poids.
  • Créer un lien, une relation de confiance entre la psychologue et vous ce qui permet de revenir vers elle pour un conseil ou un suivi psychologique si nécessaire.

Les réunions d’informations

L’IOCP vous propose de rencontrer des patients opérés lors d’une réunion d’informations et de discussion collectives, réunion animée par les membres de l’IOCP. Cette réunion a pour objectif de vous informer sur la chirurgie bariatrique mais surtout d’échanger avec des patients opérés.

Suivi psychologique après une chirurgie bariatrique.

Lorsqu’une chirurgie bariatrique a été réalisée, il peut être intéressant voir nécessaire d’être accompagné dans sa perte de poids, dans sa gestion au quotidien de la chirurgie bariatrique dans les différentes sphères de sa vie.

Deux types de suivi sont possibles (sans s’exclure) :

  • Suivi psychologique individuel.

Il est recommandé de revoir la psychologue 6 mois après votre intervention chirurgicale afin de faire un point. Si vous en éprouvez le besoin ou vous sentez en difficulté, la psychologue de l’ICOP peut proposer un suivi individuel régulier.

  • Groupe de parole.

Des groupes de parole entre patients opérés, animés par la psychologue de l’IOCP, permettent d’échanger autours de divers thèmes comme l’image du corps, le (nouveau) regard de l’autre, le rapport avec l’alimentation, la peur de regrossir, la vie de couple…

Déroulement et organisation :

Les rencontres auront lieu une fois par mois, selon un calendrier précis et établi dans le temps. Le nombre est limité à 8 personnes et la durée est d’1H30. La première rencontre est sans engagement ce qui vous permet de voire si ce type de suivi vous convient.

Publié le 10/08/2016