Définition et contexte

L’obésité est une maladie chronique qui est devenue un enjeu majeur de santé publique, du fait de ses nombreuses complications (diabète, hypertension artérielle, cholestérol, troubles respiratoires, douleurs articulaires, infertilité…) qui entraînent une augmentation de la mortalité.
En 1997, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a définit l’obésité d’un point de vue purement médicale comme : « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui représente un risque pour la santé ».

Les chiffres

Selon la dernière enquête nationale française Ob Épi 2012, 6,9 millions d’adultes sont obèses en France. Entre 1997 et 2012, le pourcentage de la population adulte française atteinte d’obésité est passé de 8,5% à 15%. La région parisienne suit la tendance nationale puisque 14,4% des personnes adultes sont obèses.
La France n’est pas un cas isolé, on comptabilise plus de 500 millions d’adultes obèses dans le monde.

Les populations touchées :

L’obésité touche l’ensemble de la population, du jeune enfant à la personne âgée. On note toutefois une disparité dans la progression de la maladie en fonction du sexe, de l’âge et le niveau de revenus du foyer. En effet, toujours selon l’enquête Ob Épi 2012 :

  • Les femmes sont les plus touchées par l’obésité, même si passé l’âge de la ménopause cette différence s’estompe.
  • La tranche d’âge des 55-64 ans est la plus touché par l’obésité, toutefois depuis 1997 on constate, que la tranche d’âge qui a subit la plus forte augmentation de la prévalence de l’obésité est celle des 18-25 ans.
  • Les foyers avec un revenu modeste sont les plus touchés par l’obésité.

Publié le 10/08/2016